LES ECHOS DU POULAILLER N°2

Salut à vous les gallinous, anciens et nouveaux intronisés !

Après deux années de COVID, voilà que l’année se termine avec un entrainement annulé (terrain suspendu)Ah vraiment les Gallinous ont le moral !

Alors le Gallinous se rabat vigoureusement sur la table et les copains(matière première et ressource inépuisable)tout en chantant sa version de la chanson de soldat Louis : il nous faut du rhum, des femmes,

 qui en gallinous donne : il nous faut du rugby, de la bière et des copains

 

A vous de jouer les copains faites vous la voix :

 

Du rugby, des copains et d’la bière nom de Dieu !

Un ballon pour galoper tant qu’on peut

Du rugby, des copains c’est ça qui rend heureux

Que l’diable nous emporte on n’a rien trouver d’mieux

Helo cap’taine ! Fais briller les ballons

Et reste bien au chaud quand on gèle dans nos cal’çons

Nous c’est not’peine qui nous coule sur le front

Alors, tiens bien les rênes, tu connais la chanson

Du rugby, des copains et d’la bière nom de Dieu !

Un ballon pour galoper tant qu’on peut

Du rugby, des copains c’est ça qui rend heureux

Que l’diable nous emporte on n’a rien trouver d’mieux

Ça fait une paye qu’on s’roule dans la terre

Et même une paye qu’on voit le bouclier en poster

Tant pis pour ceux qui courent derrière

On leur démonte la cabine, la tête et les lombaires

Du rugby, des copains et d’la bière nom de Dieu !

Un ballon pour galoper tant qu’on peut

Du rugby, des copains c’est ça qui rend heureux

Que l’diable nous emporte on n’a rien trouver d’mieux

Tout est gravé quelque part sur ma peau

Tell’ment qu’en ai les bras, comme des romans photos

Blessures de guerre, culs d’boutteilles, coups d’couteaux

Tant qu’y aura des comptoirs, il y aura des héros

Du rugby, des copains et d’la bière nom de Dieu !

Un ballon pour galoper tant qu’on peut

Du rugby, des copains c’est ça qui rend heureux

Que l’diable nous emporte on n’a rien trouver d’mieux

Trois milles du Cap, c’est juste Foix et pas encore Auckland

Quand t’as le coeur qui dérape et les tripes qui fermentent

J’essaie d’penser au club, aux copains qui s’impatientent

Pas au patron qui craque, entre deux gueulantes

Du rugby, des copains et d’la bière nom de Dieu !

Un ballon pour galoper tant qu’on peut

Du rugby, des copains c’est ça qui rend heureux

Que l’diable nous emporte on n’a rien trouver d’mieux


Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une meilleure expérience de navigation. Vous pouvez consulter leur utilisation en cliquant sur En savoir plus
En savoir plus